Translations: French

Obama: Les mêmes gens à qui on doit l’Irak s’opposent maintenant à l’accord sur l’Iran

Original article: Jew baiter” Obama: The same people who brought you Iraq are opposing the Iran deal

Article d’origine publié le 7 août 2015

Parfois, les commentaires juifs à propos de l’antisémitisme sont si aberrants qu’ils me surprennent moi-même. Un article du site Tablet décrit la rencontre entre Obama et un rassemblement de représentants de la communauté juive à propos de l’accord sur l’Iran (“Obama aux leaders juifs: Fichez la paix à l’Accord d’Iran, et je vous ficherai la paix“).

Les mots ont des conséquences, et quand ils expriment une position officielle, ils peuvent être encore plus dangereux, a-t-on expliqué au président. La communauté a fait beaucoup d’efforts pour éviter que le désaccord prenne un ton personnel, et elle ne s’est pas focalisé sur lui. Le président s’est plaint du lobbying, en affirmant que certaines des mêmes personnes à qui on doit l’Irak s’opposent maintenant à l’accord sur l’Iran. On lui a répondu que cette façon de caractériser les lobbyistes juifs était inexacte. Ils n’avaient pas été favorables à la guerre d’Irak.

Un autre participant qui préférait lui aussi rester anonyme m’a rapporté que certaines personnes avaient exprimé leur malaise concernant “la façon dont on pose le débat —comme si, ‘dès qu’on critiquait l’accord, on était automatiquement pour la guerre’. Il s’ensuit que, si la communauté juive semble être à l’origine du rejet de l’accord par le Congrès, on aura l’impression que la communauté juive nous conduit à une nouvelle guerre au Moyen-Orient”.

Un participant au débat sur l’Iran, haut responsable d’une organisation juive basée à Washington DC, m’a confié: “Devant leur inquiétude, le Président avait dit aux Juifs américains qu’il mettrait fin au flux permanent d’insinuations antisémites en provenance de la Maison Blanche. Et voilà qu’il fait un discours où il insinue que les Juifs mènent les jeunes Américains à la guerre”.

C’est regrettable que le président des États-Unis semble vraiment croire que c’est Israël et la communauté juive américaine qui ont envoyé les Américains faire la guerre en Irak.

Et pourtant, dire que ce sont les mêmes gens qui ont poussé à la guerre d’Irak, et qui font maintenant du lobbying contre l’accord sur l’Iran, c’est dire la simple et évidente vérité. Et Obama n’a sûrement pas eu l’audace de réellement dire que ce sont les Juifs qui ont poussé à la guerre d’Irak. La déclaration d’Obama s’apparente au commentaire d’une personne qui affirmerait que les gens qui contrôlent Hollywood et la télévision sont les mêmes qui tiennent également le New York Times et une bonne partie du reste des mass media: le risque qui inquiète certains est que les gens sachent compléter les pointillés et les mentions manquantes en pensant non pas aux gauchistes blancs [White liberals], mais plutôt aux Juifs dont les attitudes sociales dérivent de leur identité juive et sont typiques du courant juif majoritaire, sans recouper du tout l’opinion de la plupart des Blancs. Read more

David Cameron règle le problème des “extrémistes non-violents”

Original article: David Cameron takes on “non-violent extremists”

Article d’origine publié le 26 juillet 2015

Poursuivant sa longue carrière très productive, l’historien David Irving vient d’ajouter une nouvelle plume à son chapeau: le gouvernement britannique l’a en effet choisi comme emblème de sa nouvelle campagne contre l’extrémisme, une distinction qu’il partage avec le bourreau d’internet “Jihadi John”.

C’est cet historien révisionniste qui a bizarrement été cité par le Premier ministre David Cameron comme exemple d’individu qui dépasse les bornes. Dans ce discours marquant, Cameron se plaignait des extrémistes non-violents qui se débrouillent sournoisement pour rester “juste du bon côté de la loi”.

Cameron s’est livré à de la basse médisance en déclarant: “Quand David Irving se rend dans une université pour nier l’Holocauste – les responsables de l’université le dénoncent à juste titre. Ils ne contestent pas son droit de parole, mais ils contestent ce qu’il dit. En revanche, quand un extrémiste islamiste s’y rend pour promouvoir son idéologie délétère, les responsables de l’université regardent trop souvent ailleurs.”

Ainsi, sans s’arrêter sur l’idée ridicule qu’Irving puisse être invité un jour à s’exprimer sur un campus, on est censé croire qu’en s’opposant à lui et à ses livres, on participe “au combat de notre génération”, pour citer Cameron. L’allusion à Irving, tout comme les allusions à Charlie Hebdo et aux conspirations juives sur internet, étaient un simple signal donné à la communauté juive, pour leur assurer que leurs intérêts demeurent au plus près de son cœur. Même le lieu de son discours était une école de Birmingham théoriquement juive à l’origine. Read more

Comment pourrait se produire la Percée: La Candidature de Donald Trump

Original article: How it could happen: The Candidacy of Donald Trump

Article d’origine publié le 10 juillet 2015

Chacun de nous se creuse chaque jour les méninges pour trouver le moyen de percer les défenses d’un système politique qui ne nous laisse aucune chance. Comment faire pour qu’arrive enfin ce qu’on attend tous: qu’un mouvement politique enflamme l’imagination des Blancs américains, arrache le Parti républicain à l’influence de la classe corrompue des donateurs financiers, et démarre réellement la reconquête du pays?

Pour l’instant, c’est une bataille terriblement difficile. Les grands médias ne laissent pas passer le message pourtant évident que les Blancs ont leurs propres intérêts à défendre comme tout le monde. Et malgré internet, les grands médias, y compris une chaîne comme Fox News, continuent d’exercer un pouvoir énorme. Leur légitimité et leur autorité morale ne sont pas remises en cause par la plupart des Américains, même cultivés. Et malgré le Premier Amendement, tout le monde sait qu’on s’expose à toutes sortes de sanctions morales très dissuasives si on transgresse le consensus racial. Read more

Nouvelle Manifestation Anti-Shomrim à Londres

Original article: Another Anti-Shomrim demo in London

Article d’origine publié le 7 juillet 2015

“On est en Angleterre, c’est notre terre. On a fini d’avoir peur, car on n’a plus rien à perdre.” C’est avec ces paroles que Jez Turner, l’organisateur du Forum de Londres, a fait face à une foule vociférante de Juifs et d’antifas à la dernière manifestation anti-Shomrim dans le centre de Londres.

Une trentaine de Blancs nationalistes et patriotes issus de diverses organisations s’étaient réunis autour d’une banderole affichant le slogan “Égalité des Droits pour les Indigènes Blancs.” Ils protestaient contre la mise en place d’une unité de police juive dénommée “Shomrim” affectée à la communauté juive et financée par l’argent des contribuables.

Les manifestants étaient bien moins nombreux que la foule juive et antifa, transportée par autobus depuis différents points du pays, et qui s’amassait sur trois côtés du cortège. Mais les deux groupes étaient encore battus en nombre par l’énorme foule de spectateurs.

À mesure que Jez Turner énumérait une litanie “d’exploits” notables réalisés par les Juifs au cours des âges, ses paroles semblaient plonger la foule dans une indignation hystérique agitée de hurlements: “Arrêtez-le !”.

Vu le relatif succès, en avril dernier, de la première manifestation anti-Shomrim, les autorités de Londres étaient clairement décidées à ce que cela ne se reproduise pas. Elles ont largement réussi leur mission.

La deuxième manifestation s’est déroulée dans des conditions difficiles. L’un des organisateurs avait été arrêté la veille. Puis la police a imposé un changement de lieu, vers un coin reculé du quartier administratif de Whitehall. On était bien loin du quartier de Golders Green prévu au départ.

Comme il fallait s’y attendre, l’évènement a été ignoré par les médias à l’exception de Russia Today, qui a diffusé de nombreuses images des manifestants.

En particulier, ces images montraient comment les menaces de violence avaient lieu dans l’impunité.

Advertisement



Les discours sont disponibles ici :

Le grief central de ces interventions était non seulement qu’une communauté bénéficie de privilèges qui sont refusés à la population blanche indigène, mais que les médias passent la question sous silence.

Turner a dit qu’il était honteux que l’argent des contribuables serve à procurer des véhicules, des uniformes et des stages de formation, à la communauté juive.

Peter Rushton, rédacteur en chef adjoint de Heritage & Destiny Magazine, a décrit comment la liberté d’expression avait disparu en Grande-Bretagne. Il a décrit [les contre-manifestants] comme le “visage du terrorisme anti-britannique.”

Parmi les manifestants se trouvait un groupe nationaliste de Pologne qui arborait ses bannières. Après que l’un d’eux ait dit quelques mots en polonais, Jez Turner a scandé: “La Pologne aux Polonais, l’Angleterre aux Anglais, la Palestine aux Palestiniens et l’Europe aux Européens.” Ce fut le signal d’une nouvelle vague d’hystérie juive.

Fait notable, on n’apercevait qu’une poignée de visages sud-asiatiques [NdT: c-à-d pakistanais], ce qui montre que le recrutement de musulmans pour soutenir la cause des privilèges juifs, a étrangement échoué.

Une nouvelle manifestation est prévue pour Finchley [NdT: quartier du Nord de Londres]. Vu la détermination des autorités à neutraliser l’efficacité de telles actions, ce sera sûrement intéressant, d’autant plus que le gouvernement semble sur le point d’introduire un système “d’ordonnances de perturbation” [Disruption Orders] pour empêcher ceux qu’ils appellent les “extrémistes non-violents” de se déplacer librement dans le pays.

S’il faut encore une preuve de la dégénérescence du maintien de l’ordre à Londres, il suffit de regarder cette vidéo à partir de 1:30 lorsqu’un officier supérieur de police exprime son admiration pour le Shomrim, et décrit les retombées du meurtre du fusilier Lee Rigby dans les termes suivants :

Voilà pourquoi ça m’a tant intéressé d’en savoir plus sur le travail de Shomrim et en particulier concernant le travail effectué (…) dans l’arrondissement (…), et donc, le travail effectué suite au meurtre de Lee Rigby, le travail de protection de toutes les communautés de Londres, afin de tendre la main à la communauté musulmane et aux autres communautés, pour leur fournir notre aide et assistance.

Un militaire blanc se fait assassiner dans la rue par des musulmans. Et la police spéciale juive fournit son assistance à la communauté musulmane. Avec les encouragements et l’approbation des responsables blancs de la police.

Le Lobby des Bombardeurs de l’Iran se prépare pour 2016

Original article: The Bomb Iran Lobby Gears Up for 2016

Article d’origine publié le 8 juin 2015

Le Lobby des Bombardeurs de l’Iran se prépare pour 2016: Un bloc soudé de néoconservateurs jusqu’au-boutistes a mis l’Iran en tête d’agenda de la politique étrangère du Parti Républicain par Sina Toossi ; chronique “Foreign Policy in Focus” (Revue de politique étrangère) :

Dans une récente publicité télévisée, un fourgon se faufile à travers les rues d’une ville américaine. Pendant que le conducteur essaye de régler la fréquence de la radio, de sinistres avertissements montent des hauts-parleurs et mettent en garde contre “un Iran nucléarisé”. On entend la voix du sénateur Lindsey Graham et du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou.

Le conducteur engage alors son fourgon dans un parking à étages, monte jusqu’au dernier niveau, et déclenche une explosion dans un éclair aveuglant de lumière blanche. Un texte apparaît en lettres blafardes à l’écran: “Pas de traité nucléaire Iranien sans approbation du Congrès.” …

Tous ces gourous issus des think-tanks [NdT: groupes de réflexion], ces groupes d’intérêts spéciaux, et ces experts des médias, ont propagé toute une série de récits alarmistes qui sont conçus pour saborder le processus diplomatique. Et au lieu de s’appuyer sur les faits, ils ont surtout agité des épouvantails.

Mais qui sont ces gens?

Read more

Les Juifs maintiennent la Pression pour la Censure d’Internet

English version: Jews Continue Pressure for Internet Censorship

Article d’origine publié le 19 mai 2015

En mars dernier, ce blog a subi une cyber-attaque prolongée de la part des ennemis de nos peuples. Cette ressource vitale pour la vérité a été mise hors-service au moyen d’un nombre exagéré de demandes de service factices. Kevin MacDonald notait qu’une adresse IP en Israël avait “tenté d’accéder au site 13 125 fois en trois jours”. Notre mission, qui est d’éclairer et de libérer, est exécrée par ceux qui voudraient mettre notre race à genoux. L’Occidental Observer est vraiment un site unique, et l’on peut être sûr que l’analyse et le travail de recherche qu’il s’obstine à proposer donne des nuits blanches à nos ennemis. Je suis sûr que l’Occidental Observer, et d’autres sites qui partagent nos objectifs et notre vision du monde, tiennent une place spéciale dans le cœur haineux de nos élites étrangères. Ils ne s’arrêteront pas avant d’avoir trouvé un moyen de nous faire taire. Mais les cyber-attaques ne sont qu’une tactique parmi d’autres utilisées contre la vérité et notre droit à l’autodétermination. Un autre point d’attaque essentiel contre notre mission réside dans les croisades juridiques internationales visant à nous faire fermer boutique définitivement. Read more

Le Black-out des Médias sur l’Affaire ZBT

English version: “The ZBT Media Blackout”

Article d’origine publié le 2 mai 2015

Quand on pense aux fraternités [NdT: clubs d’étudiants, aux États-Unis], rien de ce qu’on y associe habituellement ne plaît à la gauche. C’est sans doute pourquoi la fraternité Phi Kappa Psi, à l’Université de Virginie (UVA), s’est trouvée dans la ligne de mire de Sabrina Rubin Erdely. [NdT: En décembre 2014, le magazine Rolling Stones a publié un article de Sabrina Erdely accusant faussement des membres d’une fraternité de l’Université de Virginie d’y avoir commis un viol collectif.] Sabrina Erdely n’avait-elle pas décrit les étudiants de l’UVA comme “une multitude d’étudiants athlétiques, à la peau bronzée, et blonds pour la plupart d’entre eux” —sans aucun doute de la graine de nazi, dans son imagination ethnique hyperactive.

On s’étonne donc de trouver une fraternité qui se livre aux activités suivantes: cracher sur d’anciens combattants et blessés de guerre de l’armée américaine, leur lancer des bouteilles de bière, ou encore, arracher les drapeaux américains qui ornent les voitures d’anciens combattants pour uriner dessus.

C’est pourtant ce qu’ont fait certains membres de la section Zeta Beta Tau (ZBT) de l’Université de Floride, si bien que leur section a été fermée. Aucun des étudiants n’a été renvoyé de l’université. Read more